Accueil

Je me présente

Mes occupations

Le dodo

Mon alimentation

Le vétérinaire

Mon transport

Mes amis

Mes vacances

Les PPS

Liens

Livre d'or

Me contacter

Retour au sommaire

 

Je me présente

 

Mes premiers maîtres voulaient partir en vacances cette année là (2002), alors ils nous ont abandonnés, mes frères, mes sœurs et moi(Rassurez-vous, nous avons tous fini par être adoptés).
Ca a été une période difficile… J'errais sans trop savoir comment me nourrir, j'avais peur, j'ai beaucoup pleuré.

 

Puis, le 1er septembre 2002, des volets que j'avais toujours vu clos se sont ouverts. Ca m'a un peu ennuyée, car j'allais souvent me réfugier entre les pots de fleurs de la terrasse juste devant. Et c'est ce que j'ai fait durant l'après-midi de cette journée. Là, un grand humain est arrivé et a vu ma détresse. C'était une femelle, qui m'a prise dans ses bras. Au début, j'étais terrorisée et je n'ai rien dit. J'ai eu peur qu'elle me mange. La femelle m'a emmenée derrière les volets, dans l'appartement, et m'a présentée à son mâle. J'ai cru qu'il allait me dévorer, mais non. Il a juste crié à sa compagne quelque chose comme « dégage-moi ça et ne le nourris pas, sinon il ne va plus vouloir partir ! » mais je ne comprenais pas ce langage.


       

La femme m'a caressée et a joué avec moi dans le salon puis sur la terrasse. Et quand la nuit est tombée, je l'ai vu rentrer dans sa tanière. Je me suis alors précipitée à l'intérieur. Elle m'en a chassée plusieurs fois, mais j'avais trop peur du dehors et de la nuit pour ne pas retourner me cacher dans le salon. Finalement, elle a fini par céder. Le soir, les humains ont mangé et j'ai réclamé, car j'avais faim. D'ailleurs, j'étais un peu maigre. Ils avaient l'air ennuyé, ne sachant quoi me donner. J'ai eu droit à du thon en conserve. C'est très bon. Le soir, j'ai dormi avec eux. Ils en prennent de la place et de la couette dis donc…Il est vrai qu'au départ, je me cachais sous le lit, et que je ne suis ressortie qu'une fois la lumière éteinte, mais quand même ! Le lendemain, je suis allée dehors faire mes besoins, et j'ai ensuite tapoté la fenêtre pour que la femme m'ouvre. C'est ce qu'elle a fait. Moi, je voulais que ces humains soient mes nouveaux maîtres, alors je les ai apprivoisés.
Maintenant, je suis très heureuse avec eux, même s'ils sont parfois étranges.