Les animaux de la Nouvelle Orléans

 
 

 

L'ouragan Katrina a dévasté la Nouvelle Orléans, inondant les maisons, tuant des innocents. Le 30 août, les évacuations ont commencé sur ordre de Kathleen Blanco, Gouverneur de l'Etat de Louisiane. Or les habitants ne pouvaient pas emmener leurs animaux domestiques avec eux, et étaient contraints de les abandonner sous la menace. Ainsi par exemple, certains chiens sont restés attachés à leur niche ...

 

Cependant les défenseurs des animaux se sont mobilisés, notamment Brigitte Bardot. Des secours se sont déployés dans toutes la ville, tentant de retrouver le maximum d'animaux. Les bêtes sont attrapées, mise dans des caisses de transport sur des bateaux et amenés à des refuges. Là, ils sont soignés, répertoriés, fichés, puis envoyés dans d'autres refuges de la région afin de laisser leur place à de nouveaux rescapés. Ils sont alors pris en photos et répertoriés dans une base de donnée sur internet. Par ce biais, plus de 3 500 personnes se sont manifestées pour récupérer leur protégé, ou lui rendre visite.

 

En effet, les plus démunis qui ont perdu leur maison vivent dans des foyer d'accueil où les animaux ne sont pas admis, mais ils peuvent rendre visite à leur animal quand ils le souhaitent, avant de pouvoir le récupérer lorsqu'ils auront à nouveau un logement.

La vie de miliers d'animaux a ainsi pu être sauvée de l'eau, de la faim, de l'abandon, mais aussi du désespoir de leur maître. On peut citer le cas d'une truie domestique, que son maître voulait abattre car il ne pouvait pas l'emmener avec lui, et qu'il ne voulait pas qu'elle meurre de faim en souffrant. Jusqu'au bout il aura attendu, heureusement, etles sauveteurs animaliers sont arrivés, sauvant ainsi la bête de la mort. En pleurant, il les a remerciés, leur disant que cet animal était comme son propre enfant, et leur montrant sa reconnaissance.

 

 

Il ne faut pas oublier une chose: l'animal compte beaucoup pour ses maîtres. Il fait partie intégrante de la famille, et pour ceux qui ont tout perdu, il peut s'avérer être d'un réconfort non négligeable...

Un grand merci aux sauveteurs!

Liens:

 

Haut de page